Infographie : de l’âge du papier au numérique

 Infographie : de l’âge du papier au numérique

Amidou Ascofaré

L’infographiste est plus qu’un simple utilisateur des claviers. Il est  un artiste qui conçoit et réalise les aspects graphiques en 2D ou 3D. Il travaille sur différents supports : sites internet, films d’animation. Femmesplus est allé à la découverte de Amidou Ascofaré, un jeune infographiste installé à Bamako Coura. Entretien !

Femmeplus : Comment êtes-vous arrivé dans l’infographie ?

Amidou Ascofare : l’idée de l’infographiste m’est venue suite à la visite d’une entreprise d’imprimerie à Bamako. J’ai vu des jeunes talentueux et engagés pour la réalisation des travaux d’impression et la création des logos. Donc du coup, je me suis fait une idée. Mais pourquoi ne pas être infographiste moi-même.

Femmeplus : Vous êtes autodidacte en quelque sorte ?

A. A. : Non ! J’ai fait des formations dans le domaine de l’infographie, aussi en m’auto formant. J’ai eu à travailler avec Corel draw, Photoshop, Illustrator.

Femmeplus : L’infographie, est-ce un métier, une profession ou une qualification ?

A.A. : L’appellation infographiste est utilisée pour évoquer l’usage de l’informatique dans la création d’images mais sans référence à une qualification professionnelle précise. Au même titre que le graphiste, il désigne davantage une technique au service de différents métiers. L’infographiste (ou infographe) est une personne qui maîtrise le travail de l’image (2D, 3D, logiciels PAO, Web, etc.). C’est un spécialiste de l’image et de l’informatique.

Femmeplus : Les difficultés sont nombreuses, j’imagine ?

A. A. : oui ! le début a été difficile. Tout d’abord avec l’installation, la recherche des partenaires, les clients et surtout avec la concurrence sur le marché.

Femmeplus : Vous évoluez seul ?

A. A. : De 2015 à nos jours, j’ai recruté 5 agents et une stagiaire.

Femmesplus : Quel est votre part de marché ?

A. A. : Mon entreprise fait des travaux d’impression de tout genre parmi lesquels on peut citer les cartes de visite, les cartes de mariage, Flyers, Dépliants, les banderoles, kakemono, sérigraphie, calligraphie…

Femmesplus : En ce temps de coronavirus covid 19, comment ça se passe ?

A. A. : Depuis le début de la crise du covid 19, les marchés sont trop lents car nous nous sommes dans le domaine de l’imprimerie qui est basé sur les papiers. Vous savez la plupart de nos marchés sont dans les événements comme : conférence, concert, formation, voyage, etc.

Femmesplus : quels conseils avez-vous pour les jeunes qui  rêvent d’être infographiste ?

A. A.  : Le conseil que j’ai à donner à mes frères et sœurs étudiants sans-emploi, c’est d’entreprendre en créant leur propre entreprise dans les jours à venir. Etre infographiste n’est pas facile mais avec le courage et la détermination ça ira. Les meilleures places sont chères et la concurrence est rude. Pour débuter dans la profession, les infographistes doivent pouvoir gérer le stress tout en travaillant efficacement. Soyez vif, créatif et ayez la soif d’apprendre. De nos jours, l’infographie est le seul moyen de convertir ses pensées en images.

Interview réalisée par Kadiatou coulibaly

Femme Plus

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench
fr_FRFrench