URD : l’adhésion de Boubou Cissé créé le tumulte

 URD : l’adhésion de Boubou Cissé créé le tumulte

Soumaïla Cissé, président fondateur de l’URD

Depuis l’adhésion de l’ex premier ministre sous le régime IBK, Dr Boubou Cissé, à l’Union pour la République et la Démocratie (URD) le samedi 26 juin 2021, des voix s’indignent ou protestent carrément. Sera-t-elle source de division profonde au sein de l’URD ?

L’URD serait-elle prête à tout pour accéder à Koulouba ? Ces cadres sauront-ils braver cette phase de turbulence de la vie du parti ?

Suite à la conférence de section de l’URD à Djenné, le 26 juillet 2021, Dr Boubou Cissé a été élu au poste de secrétaire aux questions économiques. Dès lors, c’est le tollé !

Du malien lambda aux cadres du parti, les réactions fussent et laissent éclater la frustration, l’indignation, la protestation… Le déni de la nouvelle, au départ, a laissé place à l’incompréhension et àla polémique ; et les choses, semble-t-il, ne fonctionnent pas bien entre les cadres de l’URD qui sont divisés en pour et contre cette adhésion.

Coup insupportables pour les uns

Il y’a quelques semaines, des jeunes de l’URD ont manifesté leur mécontentement contre l’adhésion de l’ex PM, à travers un sit-in devant le siège du parti à l’ACI 2000.

 « Non à l’adhésion d’un assassin à l’URD » ; « A bas Boubou Cissé on ne veut pas de son argent ! » ; « Soumaïla Cissé pour toujours » ; « Non à l’adhésion d’un voleur à l’URD ». Tels sont entre autres messages qu’on pouvait lire sur les affiches lors d’un sit-in des jeunes de l’URD qui manifestaient leur mécontentement contre l’adhésion de l’Ex PM.

Puis, c’était au tour du président de la jeunesse dudit parti de faire une déclaration sur sa page Facebook en précisant que c’est regrettable d’assister à ce qui se passe à l’URD aujourd’hui. Il a laissé entendre que ceux qui sont à l’œuvre de cet acte ne sont pas de la jeunesse du parti ; mais plutôt des jeunes malheureusement instrumentalisés par certains cadres de l’URD pour semer la division au sein du parti qu’ils ont construit avec leurs efforts depuis 2003.

« Que ces agitateurs et leurs manipulateurs sachent que nous allons réagir non seulement pour éclairer l’opinion sur les insanités qu’ils brandissent sur du faux depuis un certain temps. La stratégie du moi et le chaos ne marchera pas et on ne laisserait pas faire » a fait savoir le président de la jeunesse URD.

Quelques heures après la déclaration du président du bureau de la jeunesse, Le vice-président du parti n’est pas resté sous silence. Dans un communiqué percutant, il a affirmé « nous jeunes, femmes et hommes militants et sympathisants de l’URD avons appris avec tristesse l’adhésion par surprise et en catimini de l’ancien premier ministre Dr Boubou Cissé à la section de Djenné en qualité de secrétaire aux affaires économiques ».

Le même communiqué précise que cette adhésion aurait pu paraitre normale conformément aux statuts du parti dans l’article 4 et suivants qui disposent que l’adhésion est libre et volontaire. Mais il reconnait que cette cooptation heurte les principes d’éthique pourtant édictés par les mêmes statuts et le règlement intérieur de l’URD.

Toujours selon ce communiqué, l’URD victime de la répression hier, ne peut en endosser la responsabilité aujourd’hui par l’adhésion incestueuse de Dr Cissé, car étant membre du gouvernement, locateur à la primature, les élections de 2018 ont été truquées.

Et les violentes répressions dont des blessés militants URD, en plus des évènements malheureux du 10 au 11 juillet 2020, avec une dizaine de membres du M5-RFP dont un mineur de 15 ans ont trouvé la mort à cause du gouvernement déchu dont l’ancien PM Cissé était seul et unique chef du gouvernement.

 Cette situation pourra-t-elle évoluer en gardant intact la force et la cohésion au sein de l’URD ? L’avenir nous édifiera.

Par FC

Femme Plus

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

fr_FRFrench
fr_FRFrench